•  Faire un film, cela consiste en quoi ? Écrire une histoire, la tourner, la montrer au public. Si elle est mal écrite et que personne ne vient la voir, c’est un film d’art ; si le public rit et se rue au guichet, c’est un film commercial. –Michel Audiard

  • Le principal objectif est de créer une émotion chez le spectateur et cette émotion naît de la façon dont l’histoire se déroule. –Alfred Hitchcock

  • On ne fait pas un bon film sur un mauvais scénario. –Frank Capra

 

 

Je suis Jean-Walter Muller, producteur de films et gérant de la société Outer Space Productions, mais également scénariste, réalisateur et directeur associé de LaTV3D, la première plateforme VOD de contenus exclusivement en 3D stéréoscopique (relief).

Je travaille dans l’audiovisuel depuis plus de vingt cinq ans, aussi bien à la télévision qu’au cinéma, la publicité, l’institutionnel et aujourd’hui l’animation, les nouvelles technologies et les nouveaux écrans numériques. Je suis adhérent de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, du Syndicat des Producteurs Indépendants et de l’association UP3D qui regroupe les professionnels de la 3D.

À mes débuts, je ne savais pas vraiment comment aborder ce milieu. J’ai fait une école de cinéma, suivis des formations spécialisées, appris toute la théorie, fais beaucoup de stages pour apprendre les différentes techniques nécessaires à l’écriture et la réalisation d’un film. Je pensais être prêt, pouvoir tout maîtriser sans problème. Et je me suis lancé…

J’ai pris conscience de mon ignorance dès mon premier rendez-vous avec un producteur. Mon projet de film, sur lequel j’avais planché comme un dingue pendant des semaines, a été démonté en moins de cinq minutes… Je n’ai même pas pu trouver un argument valable pour défendre mon sujet et justifier mes idées.

En fait, dans mon processus d’apprentissage, rien ne m’avait préparé à une telle confrontation. J’étais figé sur ma technique d’écriture, mon découpage technique pour une mise en image dynamique, des effets spectaculaires, des rebondissements… ma problématique et mon ego !

Même si je croyais avoir pensé aux spectateurs lors de la conception du projet, j’avais complètement zappé le fait qu’entre mon scénario et les spectateurs il y avait un producteur, des commissions, des diffuseurs, des financiers, un véritable marché avec ses qualités, ses défauts et toute sa complexité.

Aujourd’hui où j’ai endossé la responsabilité d’un producteur, je reçois énormément de projets et d’auteurs et je constate que, la plupart du temps, les mêmes erreurs sont toujours commises… Et les mêmes lacunes persistent.

 

Un scénario n’existe que s’il est lu ! Un film n’existe que s’il est vu !

 

C’est de ce constat que sont nées l’idée et l’envie de créer un blog sur le scénario.

  • Prodiguer des conseils aux débutants… Et aux pros aussi !
  • Répondre aux principales interrogations des scénaristes en herbe
  • Les aider
  • Les aiguiller dans la bonne direction
  • Leur proposer une méthode de travail simple et efficace pour développer leurs projets
  • Faire en sorte qu’ils soient lus et appréciés.

À travers Objectif Scénario, je souhaite partager tout le savoir-faire que j’ai acquis à travers mes différentes expériences d’auteur, de réalisateur, de producteur afin d’aider celles et ceux que les métiers de l’audiovisuel passionnent.

À vos plumes, à vos claviers, à vos succès !

 

Jean-Walter